Art-Cadre.com
the source of fine art
Home Fine Art Jean-Michel Folon Salvador Dali Classified Ads
Buy Art | Search Artist | You're Looking for | You're Selling
Cart Wishlist Accessories Services
Visit the Gallery's Collection
 Sat 21 Oct Make Art-Cadre.com  My Home Page Add Art-Cadre.com to My Favorites English VersionEN | FRFrench Version
Log In | Newsletter| Help
Search Fine Art
Advanced search
Find exactly what you're looking for

Keyword Search:
Type in an item number, artist name or word
search tips

TOP 10 Artists
1 DELVAUX Paul
2 MAGRITTE Rene
3 FOLON Jean-Michel
4 DALI Salvador
5 FINI Leonor
6 Man RAY
7 CARZOU Jean
8 BRASILIER Andre
9 ICART Louis
10 DANCHIN Leon
 
Media (1767)
Graphics [938]
Drawings [18]
Paintings [21]
Sculptures [65]
Posters [192]
Art Books [502]
Ceramics [16]
Philately [10]
Art Jewelry [2]
Miscellaneous [3]

Search
Artists
Artists A to Z
Style classification
Thematic classification
Biography
Glossary
Selling Art
Looking for Art
Novelties
Promotions
Newsletter
Links
LinkExchange
Affiliates
Affiliates

Previous Item Retour au Résultat Next Item
Arrachage Click to ZOOM

Enlarge Image | View Additional Images
Item #: LCesaD066
 
PRICE REQUEST
Add To Wishlist
Additional Options
Add to Wish List
Keep your Art-Cadre.com favorites stored in your personal collection and request price.
Send an E-Postcard
Share your favorite artwork by sending an Art-cadre.com e-postcard.
 
Notices Record - Buyer Guideline
 
 
CESAR
Arrachage
Publishing Year : c 1966
 
Media : Drawings
Technique : Ink
Edition : Single Artwork :
Support : Wove Paper
Signature : Hand Signed in Pencil
Total Size :
Image size :
inch cm
Condition: unframed (View Additional Images and Condition Description)
Description :
Unique India ink and wash on paper, hand signed with pencil on lower left.

On the back:
- Label of the Galerie Claude Bernard 7-9, rue des Beaux Arts in Paris, with handwritten texte:
Cesar (D.73)
Titre Arrachage
dimensions 65x50

ORIGIN:
This work come from the Gallery Claude-Bernard in Paris.




FR:

Unique Encre de Chine et Lavis sur papier, signée au crayon dans la partie inférieure gauche.

Au dos:
- Etiquette de la Galerie Claude-Bernard 7-9, rue des Beaux Arts à Paris, avec les indications manuscrite:
Cesar (D.73)
Titre Arrachage
dimensions 65x50

PROVENANCE:
Cette oeuvre provient de la Galerie Claude-Bernard à Paris.



PUBLICATION:

Arrachages
Le dessin de César est a l’origine de ce parcours intellectuel, de cette désolidarisation momentanée avec le Cosmos, de cet éclaire de connaissance, de ce moment de libération. Si le dessin de César est si puissamment libérateur, c’est qu’il est lui aussi un parcours libre : une accumulation de gestes rapides, sans retouches ni remords, suffisants et nécessaire. Et ces gestes suffisent a susciter ce miracle de la grandeur : un espace sensibilisé et subtil, mouvant comme une caresse, aigu comme un coup de poignard, un espace vivant, conçu d’emblée aux dimensions spatio-temporelles de l’Etre, aux dimensions physiques de la Vie ; un espace vibratoire qui n’est que va-et-vient d’ombres et de lumières, souffle enveloppant, respiration. Une aussi magistrale définition de l’espace ambiant est sans équivoque. Les dessins de César figurent une qualité d’espace qui n’appartient qu’a lui, qui est comme toute l’aura de sa sculpture, sa zone spécifique de rayonnement et de densité émotionnelle. Toute la virtualité signifiante des formes s’y cristallise et s’y condense. Ces notations en plaques sont une sténographie immédiate et fidele d’un message plus profond, celui de l’homme et de son œuvre. Sur le plan de l’analogie, ces dessins exécutés en 1961 évoquent la morphologie générale d’une série de sculptures réalisées antérieurement (1959-1960) : la série des plaques, remarquable par sa tendance a la bidimensionalité, la répétition linéaire des éléments plats, l’animation interne des structures, à la superficie crevassée, fendue, parfois trouée de part en part. (Mêmes phénomènes d’animation vibratoire et de respiration profonde). L’analyse de détail permet d’accroître encore le nombre des termes corrélatifs. L’élément de base des plaques est constitué par de véritables «touches ›› métalliques, de légers morceaux de tôle plats et allongés soudés dans le sens de la longueur, et selon un rythme d’ensemble vertical.
Les dessins de 1961 sont des décollages, au plein sens du terme. Après avoir encré la feuille, César y applique des morceaux de papier collant qu’il arrache aussitôt. La trace du papier suffit à rendre cette « touche ›› caractéristique, rectangulaire et allongée, qui apparaît suivant le procédé d’encrage, en grisé plus faible ou en noir plus intense. Par ce procédé du décollage, César demeure dans l’univers technique du sculpteur. Il ne dessine pas a proprement parler : il modèle pour ainsi dire son espace en touches rapides, immédiates et définitives. Chaque collage et arrachage successif correspond dans le détail de l’élaboration aux critères d’instantanéité de la soudure d’un élément métallique, qui vient s’ajouter aux autres et s’incorporer à l'ensemble.
Mais si l’analogie directe nous oblige à souligner cette affinité historique précise, nous aurions grand tort de considérer ces dessins de César comme un aspect mineur, anecdotique et particulier de sa carrière. César n’a jamais exposé ses dessins (ni ceux-là, ni ceux, moins nombreux, des époques antérieures). Cette exposition de la galerie Apollinaire de Milan est une véritable première mondiale. Et si l’artiste a accepté pour la première fois de montrer à un public cet aspect intime de sa création, c’est qu’il est a juste titre pénétré de la cohérence de cette série, et de son intrinsèque valeur exemplaire. Car ne nous y trompons pas. Cette définition de synthèse spatiale dépasse de loin la morphologie d’une époque déterminée. C’est l’espace fondamental de la sculpture de César, la dimension spatio-temporelle primaire de sa création qui est suscitée à travers ces barres, ces grisailles et ces aplats noirs. Il y a la toute la tension des compressions, toute l’exigence d’une domination, d’une prise nouvelle sur la matière qui est finalement la caractéristique la plus originale de la démarche de l’artiste marseillais.
"PIERRE RESTANY, Galliera Apollinaire, Milano, 1962."


Dessins
Les dessins de 1961, tout à fait caractéristiques de cette perspective frontale exposés à la galerie Apollinaire de Milan en 1962. reprennent dans les touches graphiques la structure accumulative des plaques. Beaucoup de dessins de cette époque sont à vrai dire des arrachages. des rubans de papier léger et préalablement ancrés sont collés sur la feuille de fond et immédiatement arrachés. La trace de leur décollage reproduit la texture répétitive des plaques.
"PIERRE RESTANY, CESAR, Éditions André Sauret-Abrams, 1975-1976."
  ABOUT THE ARTIST
Our entire collection. Our entire collection.
Biography & exhibitions. Biography & exhibitions.
Bibliography & catalogues. Bibliography & catalogues



© All images are the property of the artists, the publishers and Gallery D&H GOOSSENS.
They may not be reproduced without a written authorization of the artists, their assignees and the gallery.

* Note: Applicable sales tax will be added for all European Union members residents.
Read carefully Terms of Use regarding tax/vat details.
Visit the Gallery!
Visit the Library!
Discover the Artists!
Loading...

Can't Decide?
Gift Certificate from ART-CADRE.com
Give a Gift Certificate


Gift & Furniture


Currency Converter
Currency Converter Currency Converter Currency Converter
Currency Converter
Currency Converter Currency Converter Currency Converter Currency Converter
Currency Converter
 

Inventory | Classified Ads | Artist's Studio| Gift Certificates | Contact Us | About Us | Terms of Use
Member Services
| Links Page | Link To Us | Affiliate Program | Feedback | Customer Comments | Help
Use Your : Shop with Confidence -- all orders are protected by a full refund guarantee.
Copyright © Art-cadre.com A division of D&H Goossens. All rights reserved.
Phone&Fax +322/218-13-82, Quai au Foin 11, 1000 Brussels, Belgium.
With :