Art-Cadre.com
the source of fine art
Acceuil Art Jean-Michel Folon Salvador Dali Paul Delvaux
Acheter | Chercher Artiste | Vous recherchez | Vous vendez
Pannier Wishlist Accessoires Services
Visitez la Collection de la Galerie
 Sam 10 Déc Mètre Art-Cadre.com  en Page d'accueil Ajouter Art-Cadre.com  aux Favoris Version AnglaiseEN | FRVersion Française
Accès membre | Newsletter| Aide
Moteur de recherche:
Recherche Avancée
Trouvez exactement ce que vous cherchez
Chercher mot clé:
Entrez une référence, nom artiste ou mot
conseils recherche

TOP 10 des Artistes
1 DELVAUX Paul
2 MAGRITTE Rene
3 FOLON Jean-Michel
4 DALI Salvador
5 FINI Leonor
6 Man RAY
7 CARZOU Jean
8 BRASILIER Andre
9 ICART Louis
10 DANCHIN Leon
 
Discipline (1843)
Estampes [1005]
Dessins [26]
Peintures [27]
Bijoux d'Art [1]
Céramiques [12]
Sculptures [57]
Affiches [184]
Divers [2]
Philatélie [12]
Livres d'Art [517]

Trouvez
Artistes
Artiste A à Z
Classement par Style
Classement par Thèmes
Biographie d'Artiste
Glossaire
Vendre votre Art
Chercher de l'Art
Nouveautés
Promotions
Newsletter
Liens
LinkExchange
Affiliés
Affiliés
Affiliés
All Artists A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
FAYET Marie-Therese
FINI Leonor
FITREMANN Gerard
FLAMENG Francois
FOLON Jean-Michel
FORT Esteve
FOUJITA Leonard
FRANCIS Sam
FRIEDLAENDER Johnny
FULLA Prim
Leonard FOUJITA
Voir notre collection disponible de cet artiste ici.
Japon
1886 - 1968
Expressionisme
FOUJITA Leonard

« La vie d’un artiste est court ; elle ne lui permet pas - tant il lui faut apprendre - de s’attarder en discours. Le peintre n’a donc pour langage que sa » et il dessine une palette.

FOUJITA Léonard (François René) (Tsuguharu FUJITA)

Peintre et graveur. Tokyo (Shin-Ogawa, Uchigome) 27 novembre 1886 - Zurich 29 janvier 1968. Peintre d’origine japonaise, fils d’un général de l’armée impériale du Japon, Foujita arrive en France en 1913, après des études aux Beaux-Arts de Tokyo et un brillant début de carrière dans son pays. Aux honneurs qui lui étaient réservés, il préfère rejoindre à Paris la troupe déjà nombreuse des artistes émigrés de l’Ecole de Paris. Le lendemain de son arrivée, il rencontre Ortiz de Zarate qui lui présente Picasso, Rivera, Apollinaire, Salmon, Derain et tous les autres. Très vite, il devient leur ami, et l’un des artistes les plus populaires de l’avant-guerre. Les cinq premières années sont des années d’intense souffrance. La première épreuve étant de se retrouver lui-même comme artiste, alors qu’il découvre sans préparation le Fauvisme, le Cubisme et les premières tentatives abstraites. La seconde, celle de survivre à la misère de la guerre alors qu’il ne reçoit plus la pension de sa famille. En 1917, Chéron, le marchand de Soutine et de Modigliani, lui organise une première exposition personnelle très visitée, notamment par Picasso qui y demeure trois heures. Dès lors sa carrière est assurée. En 1918, il peint un premier paysage de la place du Tertre, sous la pluie. Son style est alors monochrome, sévère et proche du Douanier Rousseau. A Montmartre, il rejoint le soir dans les bistrots, bals et cabarets, ses amis Modigliani, Utrillo, Suzanne Valadon, Max Jacob, Juan Gris et le père Boyer qui peint son portrait (actuellement au Musée National d’Art Moderne de Tokyo). Sa femme Youki raconte dans ses mémoires comment il s’amusait à faire vendre, en un temps record, tous les œufs de la crémière de la rue Lepic en dessinant son visage sur chacun et en signant chaque petit autoportrait. Il est avec Pascin, Kisling et van Dongen au centre de la fête des Années Folles qui secoue Paris entre 1918 et 1930. Au printemps 1939, revenant à Paris après neuf années passées en Amérique latine, en Chine et au Japon, ils s’installent à Montmartre. De la baie vitrée, il découvre le Sacré-Cœur qu’il peint de nombreuses fois. Il est alors voisin de deux de ses amis peintres Oguiss et Inokuma. Devant la menace allemande, le 23 mai 1940, il doit fuir Paris et s’embarquer pour le Japon. Ses meubles et ses tableaux sont conservés par ses amis montmartrois jusqu’à son retour en 1950. Il s’installe alors à Montparnasse où il reprend après dix ans une carrière malheureusement interrompue. Naturalisé français en 1955, il se convertit au catholicisme à Reims en 1959, et finit sa vie en France sans jamais retourner au Japon. Atelier à Montmartre au 162, rue Ordener de décembre 1939 à mai 1940.


Sylvie Buisson,
auteur de l’ouvrage “Vie et œuvre de Foujita” Ed. ACR, Paris 1987,
membre de l’Union Française des Experts, préparant la suite du catalogue de l’œuvre de Foujita.
Chargée des expositions au Musée du Montparnasse ...

(Identifiez vous pour visualiser la biographie complète.)

Visitez la Galerie!
Visitez la Bibliothèque!
Découvrez les Artistes!
Loading...

Œuvres complètes d'artistes
Catalogues raisonnés d'artistes
Nos catalogues raisonnés


Offrez un bon d'achat

Articles Cadeaux

Nos enchères Nos enchères eBay

Currency Converter
Currency Converter Currency Converter Currency Converter
Currency Converter
Currency Converter Currency Converter Currency Converter Currency Converter
Currency Converter
 
Notre collection | Petites annonces | Atelier des artistes | Certificat cadeau | Nous contacter | A propos de nous | Conditions générales
Services MembresPage de liens
 | Echange de liens | Programme d'affiliation | Feedback | Commentaires des clientsAide
Utilisez Votre: Acheter en toute confiance -- Tous les achats sont protégés par un plein remboursement.
Copyright © Art-cadre.com une Division de D&H Goossens. Tous droits réservés.
Tél.&Fax +32 (0)2 218.13.82, Quai au Foin 11, 1000 Bruxelles, Belgique.
Avec :